Skip to main content
Rentrée doctorale à WASCAL/UL

Rentrée doctorale à WASCAL/UL

Rentrée doctorale à WASCAL/UL

Les doctorants de la deuxième promotion du programme de recherche doctoral du West African Science service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL) de l’Université de Lomé, ont effectué leur rentrée ce 20 janvier 2022. La cérémonie a connu la participation du 1er Vice-Président de l’Université de Lomé, le Professeur Komlan Batawila, de l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, des doctorants issus des pays de l’Afrique de l’Ouest notamment, le Ghana, le Nigéria, la Cote d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo.

porte-parole
Rentrée doctorale à WASCAL/UL
Les doctorants.
Rentrée doctorale à WASCAL/UL

Dans son adresse à l’assistance, le 1er Vice-Président de l’UL a précisé que les menaces liées aux changements climatiques pèsent sur les différentes communautés, et ont amené les dirigeants des pays ouest-africains à prendre des dispositions pour former des cadres qui contribuent à endiguer ce fléau à travers le programme de WASCAL lancé depuis 2012 avec le soutien de la République Fédérale d’Allemagne. Il leur a souhaité une réussite au bout des trois années de recherche, et un avenir très productif.

Rentrée doctorale à WASCAL/UL
M. Matthias Veltin, Ambassadeur d’Allemagne au Togo.  

L’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Monsieur Matthias Veltin, a salué la régularité dans le fonctionnement du programme WASCAL à l’UL, avant de réitérer sa confiance aux autorités universitaires, et le soutien et l’appui de son pays au programme sur le changement climatique et la gestion des risques de Catastrophes.  

porte-parole

Revenant sur les objectifs du programme doctoral de son institution, Dr  K. Agboka a évoqué le sérieux qui caractérise le processus de sélection des étudiants avant de les féliciter. Il a fini ses propos en renouvelant ses remerciements au Ministère Fédéral Allemand de l’Education et de la Recherche (BMBF), principal bailleur du programme et aux partenaires nationaux et internationaux, aux centres d’excellence et aux différents départements de l’UL, aux mairies qui ne cessent d’accompagner le centre WASCAL dans toutes ses activités.

Dr Agboka
Prof. Gnongbo Yusif Tak, Directeur de ED-Lettres et Humanités. 

Le Professeur Gnongbo Yusif Tak, n’a pas manqué de rappeler aux doctorants les conditions, les devoirs et les obligations qui encadrent la formation doctorale à l’Université de Lomé et les spécificités de l’Ecole doctorale Lettres et Humanités. Il a en outre laissé entendre : Chers doctorants, Comme vous êtes tous des acteurs du Centre WASCAL et par ricochet de l’Ecole doctorale Lettres et Humanités, l’intégrité scientifique vous interpelle tous, si vous voulez accorder une bonne garantie à vos travaux de recherche, leur caractère honnête et scientifiquement rigoureux. Vous devez de ce fait avoir toujours à l’esprit, l’honnêteté et la rigueur scientifique qui doivent guider toutes vos activités de recherche pour qu’elles soient crédibles. S’agissant du suivi du déroulement de la préparation du Doctorat au cours des 6 prochains semestres, soit les 3 années académiques que va durer votre formation aux études doctorales, vous auriez à participer aux points de thèse annuels qui sont organisés par un Comité de suivi de points de thèse...

La série des allocutions a pris fin avec le mot de remerciement et d’engagement des étudiants par la voix de leur porte-parole, madame Adama Faye.

Lettres et Humanités
Mme Adama Faye, porte-parole des doctorants.
porte-parole

Pour rappel, le programme international de WASCAL comporte deux sous-composantes à savoir le département de renforcement de capacités (basé à Accra) sous lequel sont adossées toutes les 12 écoles des 11 pays d’Afrique de l’Ouest, membres de WASCAL et le Centre de compétences basé à Ouagadougou qui s’occupe du volet Recherche. L’Université de Lomé, pour sa part, abrite le programme doctoral sur le Changement Climatique et la Gestion des Risques de Catastrophes.

porte-paroleporte-parole